Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
   Le secteur
   Le terrain
   La menace
   Concept défensif
   Articulation du dispositif fortifié
   Les fortifications
      Fort de Chillon
         Extérieurs
         Machineries
         Communications
         Intendance
         Armement
      Fort de Champillon
      Ouvrages d'infanterie
      Ouvrages minés
      Barricades antichars
      Fortin ach CENTI A399
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[c9]           

  A390 Fort de Chillon [1]

Généralités
Les documents retrouvés nous indiquent qu'en 1862 déjà, une étude effectuée par le Colonel Aubert proposait de barrer l'axe du Simplon à Chillon. Apparition des premières fortifications de campagne en 1939 dans le jardin du château de Chillon qui date du XIIIème siècle. La construction débuta cependant seulement au début de la guerre 39-45. Début des travaux le 01.01.1941, gros œuvre terminé vers la moitié de 1941. L'ouvrage d'artillerie fur remis à la troupe en 1942 avec une première occupation dès le 28.08.1942 par la cp art fort 9 devenue en 1943 cp art fort II/4 subordonnée au gr fort 4 dont l'EM occupait le fort de Champillon, lui-même subordonné au rgt fort 19 qui occupait tous les ouvrages de la cp GF 10 (Champillon, Savatan et Dailly, Scex et Cindey, Follatères et Vernayaz, Champex et Commeire). La subordination administrative était confiée au rgt 19 alors que la subordination tactique était au rgt inf 88. Ces 2 rgt étant subordonnés à la br fort 10. L'ordre de bataille changea en 1978. La cp ouv 55 fut crée. Elle occupa l'ouvrage de Chillon jusqu'à 1994. Le projet armée 95 condamna l'ouvrage.

Mission de la troupe
Garder et défendre le passage Nord-Sud de Chillon afin d'assurer la préparation à la mobilisation de la br mont 10 dont le gros des troupes était stationné dans la région de Saint Maurice. Les OMI (ouvrages minés) étaient préparés par la cp mi 50.

Armement
Armes de forteresse

  • 2 can ach 7,5 cm, affût spéciaux Giovanola pour le tir direct (C5 et C7). Ces pièces furent remplacées en 1962 par des can ach 9 cm 50 sur affût à pivot.
  • 2 can ach 7,5 cm, affût spéciaux Giovanola pour le tir d'artillerie (C8) limites de tir gauche Vouvry / droite St-Gingolph. Ces pièces furent retirées en 1978 lorsque la mission changea. L'ouvrage n'étant plus considéré comme ouvrage d'artillerie mais d'infanterie.
  • 5 mitr 11 (refroidissement à eau) remplacées en 1972 par des mitr fort 51.
  • 2 can ach 9 cm 50 sur affût à pivot (C3 et C4)

Armes mobiles

  • 19 Fm 25 ceux-ci furent remplacés par 6 Fass 57

Défense extérieure
La défense extérieure était assurée par des éléments du rgt inf 88 (une section). Celle-ci occupait un ouvrage inf situé à mi-chemin entre la route cantonale et Champ-Babaud (Montagnette). Les 7 autres fortins inf situés à proximité, ainsi que les ouvrages de Porte du Scex et Fenalet, situés en face, étaient occupés par la cp fort II/4. De 1978 à 1994 ces ouvrages ainsi que les 9 fortins inf situés dans la Grande Eau étaient occupés par la cp ouv 55 qui étaient eux subordonnés au rgt inf 5.

Points d'appui de l'ouvrage
Rocher de Veytaux2 mitr 11 remplacées en 1972 par des mitr fort 51
Montagnette2 mitr 11 remplacées en 1972 par des mitr fort 51
Champ-Babaud3 mitr 11 remplacées en 1972 par des mitr fort 51
2 Lm 8,1 cm mod 33 sur affût spécial 360°

Le fort de Chillon en quelques chiffres
Garnisonune compagnie de forteresse
Lits131
Moteurs1 Sulzer 3 ZG 9, mod 38 de 60 CV (10 lits/h) et 63 Kw/h.
 1 Sulzer 4 T 18 de 120 CV (31 lts/h) et 100 Kw/h
Réserve de carburant24'000 litres (3 x 8'000 litres)
Réserve eau70'000 litres
Centrale téléphonique1 UZ 53 pour 45 lignes inf
 1 Philips art P 66/40
Magasin munitionsconstruit en 1960

Particularités
C7 (casemate route direction Villeneuve) était munie d'un pigeonnier.
Explosion accidentelle en 1941 de l'ouvrage miné (devant l'entrée du fort) qui occasionna plusieurs morts ainsi que des dégâts énormes.

Remarques
Cet ouvrage va certainement disparaître en tant que fortification. Peut-être sera-t-il transformé en caveau de dégustation de vins. Ou plus simplement, il sera vidé, détruit et fermé définitivement. C'est extrêmement regrettable, car c'est un ouvrage très singulier et totalement atypique. Et en plus, il y a un potentiel de 300'000 visiteurs du Château de Chillon à proximité …..Il y a quelque chose à faire. S'il se trouve un sponsor intéressé, il peut toujours s'adresser à nous…..mais vite, car les décisions ne tarderont pas à être prises.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2018