Nouveau site

Nous pouvons vous annoncer que le nouveau site sera ENFIN mis en ligne avant la fin 2018. Le site actuel sera supprimé mais vous retrouverez rapidement les sujets figurant sur le site actuel. De nombreux nouveaux sujet figureront également sur le nouveau site. Encore un peu de patience...
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
   Le secteur
   Le terrain
   La menace
   Concept défensif
   Articulation du dispositif fortifié
   Les fortifications
      Château de St Maurice
      Fort de Savatan
      Fort de Dailly
      Fort du Scex
      Fort de Cindey
      Fort de Toveyres
      Fort de Petit Mont
      Fort d'Evionnaz
      Fort de Vernayaz
      Ligne antichars Evionnaz - Collonges
      Barricade sur route de Lavey
      Barrage antichars de Lavey
      Canal de fuite de Lavey
      Autres fortifications du secteur
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[m44]           

  Barrage antichars de Lavey [6]

Ce barrage est l’un des plus beaux et des mieux conservés du secteur (état 2010). Il est situé face à Saint-Maurice, sur la rive droite du Rhône, à la hauteur de la localité de Lavey (VD). Tourné face à une menace venant du nord, il était destiné à bloquer un agresseur qui aurait cherché à déborder le défilé en contournant la colline de Chiètres par le vallon de Châtel, pour déboucher dans la cuvette de Saint-Maurice directement depuis Bex. Le tracé du barrage, qui s’amorce au pied du versant très pentu de la Croix de Javerne, coupe le vallon du Courcet dans le sens de la pente de façon à créer un étroit corridor battu par les feux croisés des pièces antichars du secteur. L’obstacle est renforcé par plusieurs barricades sur route qui permettaient d’interdire les axes de circulation coupant son tracé. Dans sa partie supérieure, le barrage est formé par le cours d’eau du Courset dont le lit rectiligne et profond, renforcé par des endiguements en béton, fait office de fossé antichar sur environ 1,5 km de longueur. A la hauteur de Lavey, le barrage quitte le Courset et bifurque à travers champs vers le nord-ouest pour venir butter contre la pente sud de la colline de Chiètres. Sur ce tronçon, la ligne antichar est constituée de solides obstacles en béton qui coupent les vergers et les prairies. L’ensemble forme une gigantesque nasse où l’ennemi, après s’être avancé dans la souricière, se retrouve piégé sous le feu des pièces, sans possibilité de poursuivre sa progression, de manœuvrer ou de déborder l’obstacle. Au niveau du secteur, trois ouvrages fortifiés sous roc flanquaient directement la ligne antichars. Sur la rive droite du Rhône, il s’agit des forts d’infanterie de Toveyre et de Petit-Mont, implantés de part et d’autre du torrent du Courcet. Ces deux ouvrages très discrets, aujourd’hui déclassés, ont d’abord été armés de canons de 4,7 cm dont 2 seulement furent remplacés plus tard par des canons de 7,5 cm restés en service jusqu’en 1983 et les autres canons de 4,7 cm par des canons antichars de 9 cm au début des années 60. En même temps que l’on a mis les 7,5cm ach à et les 10,5cm ach à Cindey, ainsi que 2 canons de 9 cm antichars, on a aussi mis 2 canon 7,5cm leviers au front Nord à Savatan, remplacés en 1983 par des obusiers 10,5cm pour battre la partie centrale du Courset et bien entendu il ne faut pas ignorer le fait que le Scex disposait de 8 canon 7,5 dans le but essentiellement antichar. Ce barrage était doublé en arrière par le canal de fuite de l’usine hydroélectrique de Lavey qui faisait également office de barrage antichars au niveau de la plaine du Rhône. Mais cela fera l’objet d’un autre sujet du site.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2018