SITE

Nous travaillons activement pour que le nouveau site internet de FORT LITROZ soit bientôt sur vos écrans. Nous avons encore du travail à faire, mais vous ne serez pas déçu. Un peu de patience....
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
   PC de montagne oublié
   Le secteur des Dranses
   Le secteur nord
   Le Valais
   Le nœud routier de Martigny
   Concept défensif
   Articulation du dispositif
   L'axe transalpin du Gd-St-Bernard
   Le verrou de Saint-Maurice
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[b7]           

  La région fortifiée du Bas Valais [18]

Géographiquement, la région fortifiée du Bas Valais est située à l'angle sud-ouest de la Suisse, au point de rencontre des territoires helvétique (Canton du Valais), français (Dép. de la Haute Savoie) et italien (Région autonome de la vallée d'Aoste).

Centrée sur le verrou du défilé de Saint-Maurice, la région fortifiée du Bas-Valais constitue l'un des 3 principaux môles défensifs du Réduit National suisse. Les deux autres sont la forteresse du Gothard (Région Airolo - Andermatt), au centre du pays, et celle de Sargans plus à l'est, qui contrôle la vallée du Rhin et le débouché des cols des Grisons.

La région fortifiée du Bas-Valais verrouille le débouché de la haute vallée du Rhône, seule porte d'entrée et de sortie du Valais qui forme la partie occidentale du Réduit alpin. Elle présente l'une des plus fortes densités de fortifications et de puissance de feu du pays, sinon la plus forte ! Etant donné son importance stratégique, le défilé de Saint-Maurice n'a pas cessé d'être renforcé depuis le milieu du 19e siècle pour contrôler les axes routier et ferroviaire du Grand-Saint-Bernard et du Simplon. Chaque période a ajouté ses propres infrastructures défensives aux fortifications préexistantes, en incorporant ou en améliorant celles-ci. Le résultat final est un réseau très dense de fortifications qui s'étire sur 80 kilomètres de distance et qui s'étage jusqu'à près de 3000 m d'altitude. Cette double profondeur du dispositif, à la fois horizontale et verticale, est l'une des caractéristiques essentielles du système défensif suisse.

Le dispositif fortifié établi autour du verrou de Saint-Maurice a été particulièrement renforcé et étendu au cours de la seconde guerre mondiale, si bien qu'il dépasse le cadre strict du défilé. Il englobe toute le Bas-Valais et les Alpes vaudoises, depuis la crête des Alpes valaisannes au sud, qui marque la frontière avec l'Italie au niveau du col du Grand-Saint-Bernard (2470 m d'altitude), jusqu'à l'embouchure du Rhône dans le Lac Léman au nord, aux portes du Plateau Suisse et de l'arc lémanique. Cela représente un territoire fortifié de 1723 km2, soit l'équivalent de la superficie du canton de Zürich ou la moitié d'un petit département français.

La mission de la région fortifiée du Bas-Valais peut se résumer en cinq points :

  • Barrer le débouché naturel de la haute vallée du Rhône (défilé de Saint-Maurice), seule porte d'entrée ou de sortie du Valais en direction du Plateau suisse.
  • Bloquer l'unique couloir de pénétration conduisant au cœur du Réduit Alpin depuis l'ouest du pays.
  • Verrouiller les axes routiers transalpins du Grand-Saint-Bernard et du Simplon.
  • Contrôler l'axe ferroviaire international de la ligne du Simplon.
  • Interdire tout passage visant à occuper le Valais ou à transiter par celui-ci pour déborder au nord ou au sud des Alpes.
 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017